Partenariats

Les partenariats académiques de l’EESD se traduisent par la signature avec les institutions partenaires de deux formes d’accords distincts: les Accords de collaboration de recherche, passés pour l’instant avec la FMSH et le CERDACFF de l’Université Côte d'Azur, et les Memorandum of Understanding (MoU) passés pour l’instant avec l’ESMT de Berlin et le CSAIL du MIT.

Chaque accord est pensé en fonction de la structure concernée et des possibilités d’évolution de la collaboration. Ainsi, les accords de collaboration de recherche permettent la mise en place d’un cadre clair et défini pour une coopération ancrée et pérenne entre l’EESD et l’institution concernée, tandis que les MoU offrent un cadre plus souple et permettent donc la mise en place d’une collaboration ponctuelle pouvant être amenée à évoluer par la suite.

Les accords de collaboration de recherche de l'EESD

 

Logo FMSHLa Fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMSH)

L’accord de collaboration de recherche mis en place avec la FMSH dans le cadre de la participation de l’EESD au second Panel International sur la Sortie de la Violence (IPEV2) conduira les deux institutions à mobiliser leurs éléments sur les thématiques et enjeux du terrorisme, de la radicalisation et de la violence sociale, notamment en vue de possibles réponses communes à des appels d’offre de recherche et des appels à projets.

  • Les méthodes, de la naissance puis de la montée en puissance des réseaux terroristes en Europe, en Afrique ou au Moyen-Orient, de leurs financements et inspirations idéologiques. Ces études doivent permettre de déceler si l’avancement et l’évolution opérationnelle de ces réseaux est simplement le résultat de processus d’auto-apprentissage et/ou si des influences institutionnelles notables seraient également décelables.
  • Les mécanismes de diffusion de l’Islam radical et les vecteurs d’expansion de la menace terroriste. En effet, même s’il est essentiel de garder en mémoire les sources de l’adhésion de certaines populations à la matrice idéologique Salafiste Takfiri et de garder en tête les principaux fondements dans « l’offre idéologique » actuelle d’Al-Qaïda, de l’Etat islamique, et de leurs affiliés, il convient de ne pas perdre de vue l’analyse des mécanismes prosélytes pouvant tisser des passerelles et connecter des environnements radicalisés aux groupes terroristes armés.
  • Les menaces liées au cyberespace est un axe prioritaire de toute réflexion stratégique sur la sécurité et la défense d’un territoire et de sa population au 21ème siècle.
  • Les mécanismes sociaux psychologiques de diffusion de la violence et de l’Islam radical. Parmi ces enjeux, un regard attentif est porté sur l’analyse des techniques de propagande et de recrutement numérique des groupes djihadistes, de leurs référentiels et leurs finesses d’utilisation des leviers psychologiques en vue de radicalisation et, enfin, de l’acquisition de nouveaux moyens de cyber-offensives, de cryptage par exemple, est à suivre de particulièrement près.
     
Logo CERDACFFLe Centre d'Étude et de Recherche en Droit Administratif, Constitutionnel, Financier et Fiscal de l'Université Côte d'Azur

L’accord de collaboration de recherche passé entre l’EESD et le CERDACFF de l’Université Côte d'Azur porte principalement sur un ensemble de champs d’intérêt communs. En matière de recherche, l’EESD et le CERDACFF conduisent des réflexions sur les thématiques et enjeux suivants, notamment en vue de possibles réponses communes à des appels d’offre de recherche et des appels à projets :

  •  Les enjeux entourant la nécessité de la formation d’une stratégie globale de sécurité intérieure, intégrant l’ensemble des dimensions des menaces concernées (notamment le terrorisme et la criminalité organisée) au niveau des institutions publiques comme privées.
  •  Les perspectives de prévention et de répression de menaces sécuritaires et criminelles actuelles à l’aune des bouleversements qu’elles entraînent dans le mode de gestion des territoires par l’Etat et les collectivités territoriales.
  • Les lacunes actuelles du droit pénal en matière de répression des cybermenaces, avec pour horizon plus large les difficultés d’évolution et d’application du Droit face au cyberespace et les différentes solutions envisageables pour y remédier et un accent mis spécifiquement sur les questions de fraude en cryptomonnaie.
     
UTTL'Institut sur la sécurité globale et l'anticipation de l'Université de Technologie de Troyes
L’accord de collaboration passé entre l’EESD et l'ISGA de l'Université de Technologie de Troyes va permettre le développement de collaborations en matière de recherche et de formation, notamment sur les points suivants, qui représentent les principaux thèmes de recherche et d'expertise de l'ISGA :
  • Anticipation de la menace et stratégies de sécurité ;
  • Analyse des risques, gestion de crise et continuité des activités ;
  • Confiance numérique et cybermenaces.

Memorandum of Understanding (MoU)

 

Logo EMST BerlinL'European School of Management and Technology (ESMT) de Berlin

Dans le cadre de leur MoU, l'EESD et l'ESMT s’engagent à mettre en place sur une base annuelle ou biennale un atelier, une conférence ou un symposium coparrainé, une publication ou une activité de recherche conjointe ou un échange de partenaires universitaires sur des questions relatives à la cybersécurité et à des enjeux stratégiques nationaux liés à la cybersécurité. La valeur de cette collaboration réside dans la capacité de réunir un large éventail d'experts des enjeux cyber pour aborder des questions ciblées sur la sécurité nationale pertinentes pour les services de sécurité des deux pays.
 

CSAIL - MITLe Computer Science and artificial Intelligence Laboratory (CSAIL) du Massachussetts Institute of Technology (MIT)
Le CSAIL du MIT et l'EESD du Cnam s'engagent par la signature conjointe d'un MoU début 2019 à coopérer en vue de développer et renforcer leur relation académique et de mettre en place à terme des coopérations de recherche pluriannuelles dans les domaines de la cyberstabilité, des cybernormes et des questions de recherche stratégique liées au cyberespace.